Ce week-end nous sommes allés dans un restaurant “fusion”, c’est à dire qui mêle cuisine européenne et cuisine japonaise. C’état pas mal, mais comme c’est un vieil établissement des années 80, le service laisse à désirer. J’ai essayé de rendre justice au plat avec mon nouvel appareil photo…

À noter : la présentation du poisson avant cuisson.

Petite sortie avec ma belle-famille

3 thoughts on “Petite sortie avec ma belle-famille

  • 28/09/2018 at 19:01
    Permalink

    Bonjour Guillaume,

    De jolies photographies en effet. Quel appareil et optiques utilisez-vous ?

    La presentation fait tres “cuisine nouvelle”. N’est-ce pas un bon moyen d’avoir des marges tres importantes en laissant le client sur sa faim ? Non que j’estime qu’il faille sur-manger pour en avoir pour son argent, neanmoins dans mon expression rare sont les restaurants de ce type qui sont bons marches.

    J’ai decouvert votre podcast cet ete alors que l’interet pour le Japon m’a pris soudainement.

    Votre situation est originale (travail, famille) lorsque je compare aux autre podcasts que j’ai ecoute.

    Auriez-vous l’intention de produire un podcast avec vos enfants ?
    Je demande car je me suis pose la question du bi-racialisme et bi-culturalisme alors que partout dans le monde “on” pousse au melange.
    N’est-ce pas l’intention d’un pere de transmettre a ses enfants son heritage culturel ?

    Culture aujourd’hui est un bien grand mot vu ce que nous mangeons, regardons, pensons… Nous n’avons plus de coutumes, tout est passe a la poubelle en trois generations : costumes, langues regionales et autres traditions.
    La caracteristique du Japon qui m’attire est que la force des traditions qui me semble avoir permis de retenir encore un peu d’une culture unique… Peut-etre une vue de l’esprit d’un etranger qui n’y connait rien et n’a rien vecu du Japon ? Dites moi.

    A terme, sur quelques generations le melange force creera un uni-culturalisme et uni-racialisme.
    Ou que les gens irons sur terre, il retrouverons la meme choses. Plus de Japon, plus de France, plus de d’Ethiopie, plus de Turkmenistan, plus de Perou. Tous pareil : starbucks, mcdonaldo, football, microsoft windows & excel, google android, apple iphone, ONU…

    D’ou ma question si vous pensiez a faire intervenir vos enfants ?
    Je suis curieux de savoir comment ils pensent et se pensent ayant un pere francais et une mere japonaise ? Peut-etre aves-vous et/ou votre epouse des particularites regionales qui se transmettent a vos enfants, qui font d’eux des etres uniques et non des clones d’une societe standardisee genre ISO 9002.

    Bien a vous,

    Reply
    • 28/09/2018 at 20:37
      Permalink

      Bonjour Patapa
      Grand merci pour votre sympathique message.
      Mon appareil est un EOS x9 que je viens de me payer et l’optique est le kit lens 18-55mm. Il s’agissait de mes premières photos avec un reflex. Elles sont retouchées.

      Ce restaurant est typique de la vieille approche de la cuisine de luxe que l’on trouve dans les restaurants d’hôtel. C’est de la nouvelle cuisine très classique. Cependant on en sort rassasié. On se contente de petites quantités je suppose… De mon point de vue, c’est trop cher pour ce que c’est mais ce n’était pas moi qui invitait…

      Mes enfants parle excessivement peu français, donc avec eux je devrais produire en japonais, c’est trop d’effort. Je crois que nous allons vers une culture mondiale unique et que c’est un bien. Mais pour que ce soit vécu correctement, il faut venir d’une culture définie. Je crois que la France en a une mais très immatérielle basée sur l’amour de la langue, et l’amour de la vieille pierre. Il ne me paraissait pas possible de la transmettre à mes enfants dans notre situation de vie actuelle, alors j’ai décidé de les éduquer le plus purement japonais possible. Ils décideront eux-mêmes plus tard de la culture qu’ils voudront adopter à l’âge adulte. Mes enfants pour le moment grandissent comme des Japonais d’Osaka typique avec entre autres le dialecte local qui est entretenu à l’école. Je reconsidèrerai la question quand mon fils ainé sera dans une phase moins problématique de son adolescence et plus coopératif. Je garde votre idée très intéressante sous le coude pour l’avenir.

      Bien cordialement
      Guillaume

      Reply
      • 29/09/2019 at 19:44
        Permalink

        Etrangement c’est un an et un jour plus tard que je me rends compte de votre réponse Guillaume !
        Je n’avais pas activé la notification et ai pensé qu’il n’y avait pas eu de suite à mon message.
        Merci d’avoir pris le temps de me lire et de répondre.

        Ca fait un moment que je n’ai pas étendu de nouveau podcasts de votre part et bien moins souvent qu’avant l’année ecoulée. Je comprends, vous êtes (pré)occupé par la vie.

        Je garde un oeuil et une oreille attentive sur la publication d’émissions amateures au sujet du Japon et plus récement de la Corée (un écart culturel majeur je sais, je ne confond pas les deux nations).
        Il n’y en a pas beaucoup en français, néanmoins concernant la “scène” japonnaise francophone, elle semble plus active qu’il y a une paire d’années.

        Quand à votre fils, s’il arrive à l’adolescence alors il a besoin d’être mis dans des dispositions que la culture “occidentale” actuelle, et peut-être néo-japonaise, ne permettent pas — à moins que les parents excellent dans leur rôles.
        La construction de l’homme en homme est difficile dans des sociétés égalitaristes où les rôles ne sont pas respectés. Déjà en France, vingt ou trente ans en arrière c’était “mal barrée” mais aujourd’hui… Si le modèle de l’homme est d’être un BTS (“boys band” coréen effeminé) il y a danger pour l’espèce humaine et pour les sociétés.

        Je vous souhaite avec votre épouse d’arriver, malgré les vents contraires (télévision, téléphone mobile, système “éducatif”…), de faire de vos garçons des hommes et de vos filles des femmes, quitte à prendre des décisions dictatoriales et non-populaire familialement parlant.
        C’est toujours dommage de réaliser que nos parents avaient raison quand on à trente ans passé et perdu dix ou quinze ans de notre vie a tourner en rond sans même s’en rendre compte jusqu’à un déclique parfois trop tardif.

        Faites donc qu’ils gardent la culture unique du Japon japonnaise. J’entends dire qu’elle s’en va, du moins que ça commence à se sentir, à se voir.
        Elle s’en va à grands pas dans le monde dit “occidental”.
        J’entends trop souvent les français vivant au Japon se pleindre du manque d’égalitarisme et des particularitées de la culture locale. Dans ce cas il faut revenir ! En Europe de l’Ouest, Amerique du Nord, en Australie et Nouvelle-Zélande nous sommes sous le feu de l'”égalitarisme” forcé et autres grands changements.

        Sur ce, bonne continuation dans vos entreprises personnelles et professionnelles.

        En espérant pouvoir visiter un Japon japonnais un jour, si Dieu veut !

        Bien à vous

        Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.