A l’occasion de Setsubun, le 3 février, le quartier de Kitashichi à Osaka organise un festival nommé Omizukumi. Ce festival est récent puisque cette année il s’agissait de la 17e édition. Mais ce festival est bâtit sur des traditions anciennes du quartier.
Au départ une cérémonie est menée au Dojima Yakushido, petit temple au design très singulier.
Ensuite les démons et leurs chasseurs yamabushi vont dans les différents commerces participant et y font une petite scène d’exorcisme. Les commerces reçoivent un talisman.

Oni
Yamabushi
Le yamabushi vient au secours de la victime
On exorcise le démon à coup de haricots.

Le passage de cette équipée n’est pas sans conséquence :

Et qui c’est qui fait le ménage !

Puis dans l’entrée de l’immeuble Avanza où une scène temporaire a été dressée, la partie cérémonielle commence, menée par des animateurs.

les “announcers”

D’abord une partie religieuse avec des chants de chorale et le remise de l’eau “sacrée”.

chorale de moines

Des invités de marque sont présents. En 2020, Tadao Ando et Naomi Kawase.

Naomi Kawase reçoit l’eau

Puis les dernières geishas du quartier font une danse relative à l’histoire du quartier.

Les dernières geishas du quartier

Suite à cela un spectacle musique et danse, changeant chaque année, poursuit la cérémonie.

Performance au tambour
Evocation du Shishimai

Finalement le “spectacle” se clot par la présentation de la reine de Kitashinchi de l’année et de ses dauphines.

reine de l’année
première dauphine
deuxième dauphine
troisième dauphine

Une fois cette partie intérieure terminée le festival se finit par la parade Obake dans les rues du quartier de Kitashinchi.

Les personnes en costume dans le cortège et hors du cortège donnent au quartier une ambiance de carnaval.

Omizukumi

Leave a Reply

Your email address will not be published.