Aujourd’hui, puisque je me suis posé avec d’enregistrer, j’ai pu organiser mon propos – très sommairement – avant de le tenir. Cependant rien ne garantit que mes propos reflèteront cet état de fait.

Je veux vous parler de bienveillance avec trois histoires sans autres liens que cette considération :

– l’histoire des streetcasteurs avec “le goudron et le tuba” dans laquelle je suis monté rapidement en tour.

– l’histoire de cette Française que j’ai malmené dans un sanctuaire.

– l’histoire de cette conversation très gênante par sa brièveté que je me suis forcé à avoir avec une maman.

+ événement avec des geishas.

+ événement de danse de cour.

La bienveillance ou pas qui peut vous mettre mal à l’aise

Leave a Reply

Your email address will not be published.