次の文章を読み、右のページの(1)~(8)について、文章の内容に一致する場合は解答欄の1に、一致しない場合は2にマークしてください。(配点 16)

Le tourisme responsable et solidaire, marginal il y a encore quelques années, séduit aujourd’hui de plus en plus de voyageurs soucieux de respecter l’environnement, les modes de vie et les cultures. Grâce à Internet, beaucoup d’entre eux organisent désormais leurs voyages, sans passer par une agence.
La tendance du moment, c’est le « Worldsurfing » : un service d’hébergement gratuit proposé par les membres du site collectif Worldsurfing.com. Une fois inscrit, chaque internaute* peut recevoir chez lui un voyageur ou être accueilli partout dans le monde, pendant deux ou trois nuits. Lancé en 2004 par un Canadien, Worldsurfing.com compte aujourd’hui un million d’abonnés. Des adhérents plutôt jeunes, apparemment sensibles aux valeurs de solidarité et d’aide aux autres. Il permet aussi de voyager à moindre coût.
Pour son premier voyage aux États-Unis, Véronique, 27 ans, a testé l’idée à Boston et dit avoir vécu une expérience exceptionnelle. « Grâce à mes hôtes, raconte-t-elle, j’ai découvert la ville autrement et rencontré des gens que je n’aurais pas croisés lors d’un séjour classique. Je me suis sentie presque comme chez des amis. »
Autre phénomène sur Internet : le « Wagopera ». On offre le toit et le couvert contre quelques heures de travail dans des fermes biologiques. La formule permet de participer aux travaux de la ferme et de disposer d’un peu de temps pour faire du tourisme. L’important, c’est que personne ne doit recevoir d’argent pour son travail.
Pour le « Worldsurfing » et le « Wagopera », la motivation reste la même : l’envie d’échapper aux réseaux économiques classiques pour s’inscrire dans une logique de troc**.

* internaute : インターネット利用者
** troc : 物々交換

(1) Le tourisme sans intermédiaire commercial séduit de plus en plus de voyageurs grâce à Internet.
(2) Le « Worldsurfing » est un service d’hébergement mutuel à bas prix.
(3) Le « Worldsurfing » ne donne pas toujours aux inscrits le droit d’être hébergés chez d’autres inscrits.
(4) Les abonnés du « Worldsurfing » sont plutôt des jeunes sensibilisés aux valeurs de l’entraide.
(5) Avant de devenir adhérente du « Worldsurfing », Véronique est allée à Boston pour voir si on pouvait faire confiance à ce site.
(6) Grâce au « Worldsurfing », Véronique a vécu une expérience qui sort de l’ordinaire.
(7) Le « Wagopera » oblige les voyageurs à travailler, mais offre les repas et l’hébergement.
(8) À la base du « Worldsurfing » et du « Wagopera », on trouve la logique de l’économie capitaliste.

答えはコメントにあります。

理解-1B

One thought on “理解-1B

  • 17/05/2015 at 17:20
    Permalink

    1) vrai
    2) faux
    3) faux
    4) vrai
    5) faux
    6) vrai
    7) vrai
    8) faux

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.