Nouvel An 2020

Nouvel An 2020

http://media.blubrry.com/cdfactu/p/guillaume.cheminsdefrance.net/cms/images/2020/01/Nouvel-an-2020.mp3Podcast: Play in new window | Download (Duration: 7:10 — 9.8MB) | EmbedSubscribe: Apple Podcasts | Android | RSSC’est une petite rentrée à étape pour ma fille et moi. Je me relance dans le podcast, je continue la photo et je vais commencer Youtube.

Les préfixes pour les mesures

1000m 10n Préfixe français Symbole Depuis note 1 Nombre décimal Désignation note 2 10008 1024 yotta Y 1991 1 000 000 000 000 000 000 000 000 Quadrillion 10007 1021 zetta Z 1991 1 000 000 000 000 000 000 000 Trilliard 10006 1018 exa E 1975 1 000 000 000 000 000 000 Trillion 10005 1015 péta P 1975 1 000 000 000 000 000 Billiard 10004 1012 téra T 1960 1 000 000 000 000 Billion 10003 109 giga G 1960 1 000 000 000 Milliard 10002 106 méga M 1960 1 000 000 Million 10001 103 kilo k 1795 1 000 Millier 10002/3 102 hecto h 1795

単語リスト:野菜

フランス語 日本語 f salade レタス m oignon vert ネギ f citrouille かぼちゃ f aubergine なす f pomme de terre じゃがいも m concombre きゅうり f carotte 人参 f asperge アスパラガス m maïs とうもろこし m oignon たまねぎ m petit pois グリーンピース m brocoli ブロッコリー f tomate トマト f tomate cerise プチトマト m épinard ほうれん草 m chou キャベツ m radis blanc 大根 f courgette ズッキーニ m chou-fleur カリフラワー m navet カブ m céléri セロリ m céléri-rave セロリラーヴ、根セロリ f bardane ごぼう m ail にんにく   Bonjour, donnez-moi une gousse d’ail et un chou s’il vous plaît. Pour faire une ratatouille, il vous faut des tomates, des aubergines, des courgettes, des oignons et des pommes

Les verbes qui changent d’accent

Certains verbes français changent d’accent dans leur conjugaison, par exemple se lever, exagérer. Il existe plusieurs situations différentes : 1/ Les verbes qui ont un é fermé à l’avant dernière syllabe (…é…er). On trouve là tous les verbes qui finissent avec : -ébrer, -écer, -écher, -écrer, -éder, -égler, -égner, -égrer, -éguer, -éler, -émer, -éner, -éper, -équer, -érer, -éser, -éter, -étrer, -évrer, -éyer. Exemples : célébrer, désécher, exécrer, céder, régler, imprégner, intégrer, déléguer, modérer, exagérer … Pour ces verbes, il y a un changement d’accent é => è quand la dernière syllabe est muette. Exemples avec le verbe CÉDER    Présent Je cède.            (le “de” est prononcé “d’ ”  donc on

Hymne à la beauté de Charles Baudelaire

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l’abîme, Ô Beauté ! ton regard, infernal et divin, Verse confusément le bienfait et le crime, Et l’on peut pour cela te comparer au vin. Tu contiens dans ton oeil le couchant et l’aurore ; Tu répands des parfums comme un soir orageux ; Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore Qui font le héros lâche et l’enfant courageux. Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ? Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien ; Tu sèmes au hasard la joie et les désastres, Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien. Tu marches sur des

“L’Etranger” de Charles Baudelaire

– Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ? – Je n’ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère. – Tes amis ? – Vous vous servez là d’une parole dont le sens m’est resté jusqu’à ce jour inconnu. – Ta patrie ? – J’ignore sous quelle latitude elle est située. – La beauté ? – Je l’aimerais volontiers, déesse et immortelle. – L’or ? – Je le hais comme vous haïssez Dieu. – Eh ! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ? – J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages !

“Le poison” de Charles Baudelaire

Le vin sait revêtir le plus sordide bouge D’un luxe miraculeux, Et fait surgir plus d’un portique fabuleux Dans l’or de sa vapeur rouge, Comme un soleil couchant dans un ciel nébuleux. L’opium agrandit ce qui n’a pas de bornes, Allonge l’illimité, Approfondit le temps, creuse la volupté, Et de plaisirs noirs et mornes Remplit l’âme au delà de sa capacité. Tout cela ne vaut pas le poison qui découle De tes yeux, de tes yeux verts, Lacs où mon âme tremble et se voit à l’envers… Mes songes viennent en foule Pour se désaltérer à ces gouffres amers. Tout cela ne vaut pas le terrible prodige De ta salive

“Le soleil” de Charles Baudelaire

Le long du vieux faubourg, où pendent aux masures Les persiennes, abri des secrètes luxures, Quand le soleil cruel frappe à traits redoublés Sur la ville et les champs, sur les toits et les blés, Je vais m’exercer seul à ma fantasque escrime, Flairant dans tous les coins les hasards de la rime, Trébuchant sur les mots comme sur les pavés, Heurtant parfois des vers depuis longtemps rêvés. Ce père nourricier, ennemi des chloroses, Eveille dans les champs les vers comme les roses ; Il fait s’évaporer les soucis vers le ciel, Et remplit les cerveaux et les ruches de miel. C’est lui qui rajeunit les porteurs de béquilles Et

“Le chat” de Charles Baudelaire

Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux ; Retiens les griffes de ta patte, Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux, Mêlés de métal et d’agate. Lorsque mes doigts caressent à loisir Ta tête et ton dos élastique, Et que ma main s’enivre du plaisir De palper ton corps électrique, Je vois ma femme en esprit. Son regard, Comme le tien, aimable bête Profond et froid, coupe et fend comme un dard, Et, des pieds jusques à la tête, Un air subtil, un dangereux parfum Nagent autour de son corps brun.

“L’horloge” de Charles Baudelaire

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible, Dont le doigt nous menace et nous dit : ” Souviens-toi ! Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi Se planteront bientôt comme dans une cible, Le plaisir vaporeux fuira vers l’horizon Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ; Chaque instant te dévore un morceau du délice A chaque homme accordé pour toute sa saison. Trois mille six cents fois par heure, la Seconde Chuchote : Souviens-toi ! – Rapide, avec sa voix D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois, Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde ! Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor ! (Mon gosier de